armeePour les jeunes bachelier(e)s se pose souvent la question du service militaire. En effet, en fonction de l’âge d’arrivée en Israël, un jeune immigrant se doit de servir entre 6 mois et 3 ans.
Le service militaire est demandé à celles et ceux qui prennent la nationalité Israélienne et donc celles et ceux qui étudieront à l’université israélienne en tant que non-israélien ne seront pas astreints à cette obligation.
Ensuite, il y a la possibilité de remplacer son service militaire par un service civil de 1 à 2 ans. Cette possibilité est souvent privilégiée par les jeunes filles religieuses.
Concernant celles et ceux qui souhaitent et doivent servir dans Tsahal, il existe 3 options possibles.

– La première option est de servir avant de faire ses études, les unités proposées sont alors très diverses, combattant, semi-combattant ou non-combattant. Les unités d’élites requièrent parfois de s’engager au-delà du temps obligatoire. En sortant de ce service les ancien(ne)s soldat(e)s ont accès à des aides particulières comme des financements pour leurs études ou leur formation psychométrique chez ICONE. La majorité des israéliens font 3 ans, voire 4 ans de service plus une année de césure. La moyenne d’âge en première année de fac est donc de 22-23 ans. De ce fait, faire son service avant les études vous permettra d’être en phase avec les autres étudiants.

– La deuxième option est de s’engager dans le programme de service académique (« Atouda ») et de faire son service après les études dans le cadre de son corps de métier. Ce programme est réservé à des étudiants excellents et nécessite de maintenir une certaine moyenne élevée durant ses études. L’armée prend en charge les frais d’université. En contrepartie l’étudiant s’engage à servir dans Tsahal, dans son corps de métier, pour une durée minimale de 4 ans. A noter que l’expérience professionnelle acquise au sein de l’armée est particulièrement bien valorisée dans le civil ensuite. L’armée joue le rôle, dans ce cas, d’un lancement de carrière prodigieux.

– La troisième option est de demander un report du service en fin d’étude (« dh’iyat shirout »). Dans ce cas, l’étudiant se verra dans l’obligation de servir, pas forcément dans son corps de métier, en fonction des besoins de Tsahal.

Choisir de servir ou pas, service militaire ou civil, avant ou après les études sont des décisions très personnelles qui auront des implications importantes par la suite. Cela influera sur la façon dont vous serez perçu dans la société israélienne, cela influera sur votre caractère et votre vision générale de la société israélienne.

Nous contacter

Pour plus d'informations

* Champs Obligatoire

facebook